Inscription Mini-cours Freelance - LiveMentor
MINI-COURS LIVEMENTOR

Réussir sa prospection commerciale en freelance 

​Quand on fait le choix de se lancer en freelance, c'est souvent pour deux raisons :
1. La passion pour son activité
2. La recherche de liberté

Cependant, un impératif auquel on peut difficilement échapper arrive rapidement :
il faut trouver des clients de manière régulière. 

Certains freelances finissent par passer plus d'heures à prospecter, qu'à travailler réellement sur ce qu'ils aiment faire. Ils perdent la raison même pour laquelle ils se sont lancés.

C'est une situation qui arrive fréquemment.
Heureusement, elle est évitable.

ILS ont acheté le cours

Ce qu'en disent nos élèves

Les meilleurs freelances font en sorte de faire venir les clients à eux !

Bonjour ! C'est Alexandre Dana, fondateur de LiveMentor.

J'ai accompagné des milliers de freelances à se lancer et à développer leur activité. La différence entre ceux qui cartonnent et qui gagnent plusieurs milliers d'euros par mois, et ceux qui doivent baisser leurs tarifs pour trouver des clients n'est pas si grande que cela. Surtout, elle ne se situe pas au niveau des compétences. 

La différence se fait par les systèmes automatisés de prospection qui ont été mis en place par le freelance. Les méthodes qui font que ce sont les clients qui contactent le freelance pour une mission. Et non l'inverse. 

Et aujourd'hui j'en ai marre de voir autant de freelances la tête sous l'eau,  galérer avec la partie commerciale de leur activité.

C'est l'histoire d'un freelance qui adore accompagner ses clients, mais qui en trouve trop peu...

Des histoires de freelances, excellents dans leur domaine, qui n'arrivent pas à se libérer des tâches commerciales, je pourrais en raconter des centaines...

  • l y a Thomas qui est graphiste et qui n'arrive jamais à faire deux mois pleins d'affilée
  • Il y a Stéphanie, qui accompagne des TPE sur leur stratégie de communication et qui passe la moitié de son temps à faire de la prospection
  • Il y a Marie, qui est coach en entreprise et qui passe son temps à faire du porte-à-porte pour distribuer ses cartes de visite

Chez Thomas, chez Stéphanie et chez Marie, je retrouve toujours à chaque fois les trois mêmes blocages.

Blocage n°1 : J'ai peur de vendre

"Je ne suis pas un vendeur dans l'âme"
"Je ne veux pas avoir l'air de passer pour un vendeur de tapis"
"J'ai peur d'être ridicule si je parle de moi"

Non, non, non et NON ! 

J'en ai marre d'entendre ces excuses à longueur de temps. Je ne sais pas d'où viennent ces réflexions, mais elles empoisonnent la vie de nombreux freelances. J'en ai vu qui se paralysent littéralement devant des clients, alors qu'ils ont des super portfolios et qu'ils sont excellents dans leur domaine. 

Ils n'osent pas mettre en avant la qualité de de leur travail, de peur de passer pour des arrogants.
Attention, la vente n'a rien à voir avec le mensonge. La vente ne consiste pas à faire des fausses promesses et à tromper son client. 

Vendre, c'est simplement offrir une solution à un problème. Quand on est freelance, la solution c'est soi-même. Et il ne faut pas avoir peur de le dire.

Certains ont plus d'aisance à l'oral que d'autres, mais on ne naît pas vendeur. On le devient, grâce aux bonnes techniques et à de l'entraînement. 

Blocage n°2 : Je propose un prix systématiquement trop faible

À quel prix dois-je vendre mes services ? 

Cette question est l'une des plus angoissantes qu'un freelance peut se poser.
D’un côté, on a peur d’annoncer un trop gros chiffre. De l’autre, on espère quand même ne pas trop dévaluer ses prestations et vivre de son activité. 

L'équilibre n'est pas toujours simple à trouver. Surtout quand on a peu de clients, on ne peut pas vraiment se permettre d'en laisser passer. Alors on adopte le reflex naturel, mais néfaste, qui consiste à baisser ses tarifs. 

On se lance dans une course sans fin et sans issue, car il y aura toujours moins cher que soi.
La solution : arrêter de penser qu'un client nous fait une fleur quand il fait appel à nous. 

Les clients ont des problèmes qu'ils cherchent à résoudre en faisant appel à nos services. 

Grâce à nous ils pensent :

  • Qu’ils vont arrêter de perdre de l’argent
  • Qu'ils vont gagner plus d’argent

Les bons freelances ont compris ce rapport de force et établissent leur tarif précisément en fonction de ça.

Blocage n°3 (le plus important) : Je n'ai pas de système automatisé

Ce dernier blocage est le plus important.

Sans système automatisé, l'effort de prospection à faire est constant. Il ne s'arrête jamais.
Comme le mythe Sisyphe, il faut recommencer chaque semaine. Trouver de nouveaux clients, négocier de nouvelles prestations et se mettre d'accord sur les conditions.

C'est épuisant et difficilement tenable sur le long terme.

C'est ici que le système automatisé est indispensable : il nous permet de trouver des clients tout seul, sans que l'on ait besoin d'y passer plusieurs heures chaque jour. 

Il faut posséder les bons outils et les bonnes méthodes. Il en existe plusieurs, mais on apprécie particulièrement celle qui consiste à exploiter le pouvoir de LinkedIn (très peu de monde exploite pleinement le potentiel de cet outil et c'est bien dommage).

Ce que vous obtenez dans "Envolée Freelance"

  • Une vidéo qui décortique les clés de 5 freelances que l'on a accompagné et qui cartonnent. 
  • Une vidéo de 1 heure détaillant en profondeur l'automatisation de la prospection commerciale grâce à LinkedIn
  • Comment être bien référencé sur LinkedIn sur les mots clés de votre activité
  • #BONUS : Une présentation des outils indispensables pour tirer profit de LinkedIn